Joseph Tux

Mon dictionnaire du diable, plus ou moins éphémère

jeudi 21 juin 2018 par Joseph Tux

 Crise

- En psychologie, phénomène suraigü. Par extension équivalent orgastique : « Ouah, la crise ! » (Coluche).
- En économie essorage maximum d’un maximum de plus en plus étendu de personnes par un nombre de plus en plus réduit de personnes de plus en plus riches. L’aspect suraigü est un euphémisme des économistes à visées consolatrices : on peut être économiste et humain malgré tout.

 Dingue

- Incroyable : « C’est dingue » (les copines de mon neveux)
- Fou : « je suis fou du chocolat... » (Salvador Dali)
Les autres, parmi lesquels on trouve aussi, les cons : « les cons, c’est les autres » (Cavanna).
- Alternative à économiste (voir ce mot)

 Économiste

Il faut être un économiste ou un fou pour penser qu’il peut y avoir une croissance illimitée dans un monde limité (de mémoire, Kenneth BOULDING)

 Pognon

Façon gourmande de parler de l’argent.

 Pognon de dingue

- pour les smicars et sous-smicars, des montants de l’ordre (au plus) d’un demi-smic, pour les milliardaires, des montants de l’ordre (au moins) du demi-milliard
« On met un pognon de dingue dans les minima sociaux, les gens ils sont quand-même pauvre » (Emmanuel Macron)
- modèle de logique Shadok
« Moins tu donneras aux pauvres, moins ils seront pauvres » (Professeur Brigitte Shadoko)

 Morale

Un dictionnaire du diable ignore délibérément ce mot incongru, preuve en est de la politique, par nature, diabolique.
- Ceux qui voudront traiter séparément politique et morale n’entendront jamais rien à aucune des deux. (J.J. Rousseau)


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 9 / 75220

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site HUMEURS et HUMOUR   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License